top of page
Rechercher

Être une superwoman?

Je peux être une femme forte et vulnérable à la fois. La force ne vient pas de ma manière de gérer les choses et de cacher mes émotions aux autres. Ma force est intérieure. C’est ma manière d’être au monde. C’est oser être qui je suis sans laisser mes peurs conditionner toute ma vie. Être

vulnérable, ce n’est pas être fragile.


Jusqu’au jour où les évènements de la vie m’ont plongée dans un état inverse. Celui de la femme qui ne pouvait plus RIEN faire et qui ne maîtrisait plus rien. Assise voire souvent couchée sur le canapé, j’ai pris conscience que quand j’étais dans l’énergie de la « superwoman », j’étais gouvernée par mes peurs. J’avais envie de contrôler tout ce qui m’entourait pour ne pas être confrontée à un évènement ou à une parole qui me mettrait en danger et qui réveillerait mon impuissance et mon malaise intérieur. Qui était cette femme qui ne pouvait plus rien gérer ?


Cette femme était toujours la même, mais elle n’était plus capable de cacher sa fragilité.

Les SUPER-HEROS de mon enfance ont de très grands pouvoirs, mais ils sont aussi humains. Il y a des moments où ils enfilent leur costume et sauvent le monde et ensuite ils retournent à leur quotidien avec les mêmes doutes, les mêmes questionnements et les mêmes émotions que chacun d’entre nous.


Ces super-héros m’ont permis un déclic.


Je peux être une femme forte et vulnérable à la fois. La force ne vient pas de ma manière de gérer les choses et de cacher mes émotions aux autres. Ma force est intérieure. C’est ma manière d’être au monde. C’est oser être qui je suis sans laisser mes peurs conditionner toute ma vie. Etre vulnérable, ce n’est pas être fragile.


Après avoir découvert cela, j’étais toujours la même mais je m’autorisais enfin à rencontrer mon humanité. A mon grand étonnement, mon entourage continuait à m’aimer et à être présent à mes côtés. Ils aimaient la personne que j’étais et non le personnage que je m’étais construit. Ils m’aimaient avec mes côtés ombre et mes côtés lumière.


Aujourd’hui, j’ose être authentique, j’ose partager mes doutes, mes peurs, mes rêves, mes motivations. Je n’ai plus besoin d’être une femme parfaite, je m’aime telle que je suis, imparfaite.

1 vue0 commentaire
bottom of page