top of page
Rechercher

Et si j'acceptais d'avoir peur

Ce matin, je sens cet inconfort à l’intérieur. Mon corps tremble, les battements de mon cœur s’accélèrent, mon mental s’active. Il y a une menace… mais où est-elle ? Je ne la vois pas.

J’ai envie de fuir, de me cacher mais en regardant tout autour de moi, il n’y a aucun danger. Pourquoi mon corps réagit-il autant fort ? J’ai peur.


J’ai peur et je ne veux pas souffrir alors je fuis. Je ne veux surtout pas ressentir ces émotions à l’intérieur de moi. Je m’active, je me distrais, mais rien à faire cet inconfort reste.

Et si j’osais faire un petit pas en direction de cette peur ? Qu’est-ce qui me fait peur finalement? Est-ce si dangereux d’avoir peur ? Avec courage et un peu de curiosité, je m’arrête un instant pour découvrir l’objet de ma peur.


J’ai peur d’écrire et de publier. Je réalise que derrière ces peurs se cachent la peur d’être vue. Qu’est-ce que je risque au fond ? J’ai surtout peur d’être en danger si je suis vue, de ressentir une émotion si intense que je risque de disparaître.


Oh, mais je la reconnais cette peur. Elle m’accompagne depuis tant d’année. Je prends une grande respiration et décide de la rassurer. Je lui parle comme à un petit enfant, je lui explique ce qui est en train de se passer.


« Tu as effectivement peur d’être vue, car quand tu étais petite ça a été dangereux d’être vue. A présent, ta réalité a changé. J’ai expérimenté qu’il n’était pas dangereux d’écrire, de parler, de publier. Je suis une adulte, je ne dépends plus d’autres adultes pour survivre. Je suis à présent capable de te protéger et je t’assure que plus personne ne te fera du mal. »


Mes symptômes se calment, mes tremblements s’arrêtent. Je réalise que cette peur vient de mon passé. C’est une histoire qu’une partie de moi me raconte, une croyance qui veut me protéger, mais qui me limite également. Elle veut m’empêcher d’agir pour ne pas que je me mette en danger. Je remercie cette peur pour son message et m’installe derrière mon ordinateur pour vous écrire ce message. Cette peur est toujours là, mais beaucoup moins imposante. Je peux à présent passer à l’action et vérifier encore une fois que ce n’est pas dangereux.


Notre présent est un écho de notre passé. Notre enfance et nos traumatismes nous imprègnent, mais ce n’est pas une fatalité. Il est possible de changer notre relation aux évènements. Il est possible de guérir de nos blessures émotionnelles. Elles ne vont pas disparaître comme par magie, mais on peut apprendre à s’en libérer et à être à l’aise avec elles.


Envie de transformer ta relation au passé


3 vues0 commentaire
bottom of page