top of page
Rechercher

Je lutte ou j'accueille?

Les émotions, je pensais les « gérer ». Au fil de mes expériences et de mes formations, j’avais appris à les nommer, à enrichir mon vocabulaire et à les identifier.


Je trouvais que je m’en sortais bien jusqu’au moment où mon médecin m’a dit : « Quand vous vous sentez bien, c’est souvent qu’il y a une absence d’émotion et non un équilibre. » Cette phrase m’a fait l’effet d’une bombe. Ces quelques mots m’ouvraient les yeux sur une autre réalité. Depuis ce jour, j’ai commencé à m’observer.


Mon fils est en colère car il n’a pas le temps de finir son activité. Ça m’énerve… mais non, je dois rester calme, trouver une solution et surtout ne pas être en colère, ce n’est pas bien… je lutte contre mon ressenti.


Je n’arrive pas à rendre un service à une amie, je n’ai pas le temps. Ça m’attriste… je me sens coupable de ne pas trouver ce temps… je lutte contre ce qui est.


Il avait donc raison. Je n’arrivais pas à accueillir mes émotions.

Comment faire alors ?

Et si j’essayais juste d’écouter le message de mon émotion ?


Mon ado me juge. Je suis trop ceci ou pas assez cela. Ça m’agace… oui, ça m’agace. Je déteste être jugée. Je me permets de ressentir cet agacement et accueille. Ok, je déteste être jugée.


Mes enfants aimeraient que j’aille skier avec eux. Je n’ai pas assez d’énergie pour les accompagner. Ça m’attriste, j’aimerais bien passer ce temps avec eux… oui, je ressens de la tristesse, ça me donne envie de pleurer. C’est ok, j’accueille et me permet de ressentir cette émotion de tristesse.


Ma relation avec les émotions a évolué. Je suis capable d’écouter leurs messages, ce qu’elles ont à me dire et j’ai à présent le choix : soit je lutte pour ne pas ressentir, soit j’accueille mes émotions pleinement. Je choisis selon la situation et selon mon énergie et ne subis plus.



Envie de tester ?

3 vues0 commentaire

コメント


bottom of page